De nombreux scientifiques s’accordent à dire que la musique a un effet bénéfique sur le développement du cerveau dont il favorise un meilleur développement et permet de booster les performances. Ainsi, l’effet de la musique peut aussi se répercuter sur un individu en conception. Le présent article présente l’effet de la musique sur la croissance du bébé.

Le développement des émotions

Déjà avant de naître, le bébé éprouve des émotions. Grâce la musique il les développe en intégrant les mélodies et les rythmes. La mère aussi y contribue car selon son état d’esprit elle produit des hormones qui agissent sur le fœtus et qui, associées aux mélodies qu’elle écoute permettent au fœtus de distinguer d’une certaine manière l’état d’esprit de sa mère.

Développement des capacités intellectuelles

Les potentialités intellectuelles du futur bébé sont développées durant la formation dans le sein de sa mère. Selon certaines études, ce développement est considéré comme plus important par les scientifiques selon le style musical et aux fréquences sonores auxquelles le fœtus a été exposé. En effet, l’enfant même après la naissance est dès lors capable de reconnaître des mélodies entendues dans le ventre de sa mère. De ce fait, elles auraient une meilleure propension à stimuler l’apprentissage chez ce dernier.

Quelle est la meilleure période pour faire écouter de la musique au fœtus ?

Durant toute la période passée dans le sein de sa mère, le futur bébé est en développement permanent. Pour ce faire, il est important d’éviter toute mélodie dépassant 85 décibels. Au-delà de ce volume, l’ouïe de l’enfant pourrait être endommagée. Il faut donc éviter de fréquenter des endroits trop bruyants comme les concerts et les discothèques où il y a beaucoup trop de bruit. Il est également conseillé pour la mère d’éviter les musiques susceptibles de créer un stress au niveau du bébé et donc d’écouter surtout de la musique classique.